Votre recherche « héros de l'olympe »

Les auteurs pour “héros de l'olympe”

Francisco de Paula Fernández

Francisco de Paula Fernández est né à Séville. Il commence à écrire l’histoire de Paula sur Internet, sous le pseudonyme Blue Jeans. Des milliers de lectrices se passionnent pour cette success story, devenue un phénomène littéraire en quelques semaines.

Francisco Paula Fernández (de)

Francisco de Paula Fernández est né à Séville. Il commence à écrire l’histoire de Paula sur Internet, sous le pseudonyme Blue Jeans. Des milliers de lectrices se passionnent pour cette success story, devenue un phénomène littéraire en quelques semaines.

Delphine Vigan (de)

Delphine de Vigan est née à Boulogne-Billancourt en 1966. Elle est l’auteur de six romans pour adultes, dont No et moi qui a reçu le Prix des libraires en 2007, et Rien ne s’oppose à la nuit qui a reçu le Prix Fnac 2011, le Prix France Télévision, 2011, et le Prix Renaudot des lycéens, 2011.

Delphine de Vigan

Delphine de Vigan est née à Boulogne-Billancourt en 1966. Elle est l’auteur de six romans pour adultes, dont No et moi qui a reçu le Prix des libraires en 2007, et Rien ne s’oppose à la nuit qui a reçu le Prix Fnac 2011, le Prix France Télévision, 2011, et le Prix Renaudot des lycéens, 2011.

Silvana Mari (de)

Silvana de Mari est psychothérapeute et vit à Turin.

Silvana de Mari

Silvana de Mari est psychothérapeute et vit à Turin.

Comtesse de Ségur

Né en 1799, à Saint-Pétersbourg, fille du comte Rostopchine, elle vit à Moscou jusqu’en 1817, date à laquelle elle s’installe à Paris. Elle fait la rencontre en 1819 du comte Eugène de Ségur qu’elle épouse. Mais, délaissée par son mari, la comtesse de Ségur se met à écrire des histoires pour ses petits-enfants. Publiées par les éditions Hachette, elles connaissent un énorme succès. Les malheurs de Sophie, parus en 1864, sont le premier volume d’une trilogie qui comprend aussi Les petites filles modèles et Les vacances. La comtesse de Ségur s’éteint à Paris le 31 janvier 1874.

Ségur (Comtesse de)

Né en 1799, à Saint-Pétersbourg, fille du comte Rostopchine, elle vit à Moscou jusqu’en 1817, date à laquelle elle s’installe à Paris. Elle fait la rencontre en 1819 du comte Eugène de Ségur qu’elle épouse. Mais, délaissée par son mari, la comtesse de Ségur se met à écrire des histoires pour ses petits-enfants. Publiées par les éditions Hachette, elles connaissent un énorme succès. Les malheurs de Sophie, parus en 1864, sont le premier volume d’une trilogie qui comprend aussi Les petites filles modèles et Les vacances. La comtesse de Ségur s’éteint à Paris le 31 janvier 1874.