Votre recherche « les travaux d'apollon »

Les livres pour “les travaux d'apollon”

Les auteurs pour “les travaux d'apollon”

Alphonse Daudet

(1840-1897). Ecrivain à succès de la fin du XIXe siècle, Alphonse Daudet mêle dans son oeuvre, fantaisie, merveilleux et réalisme ironique. Après des années de misère, il connaît le succès dès 1862. Devenu critique dramatique, il fréquente à partir des années 1870 les soirées naturalistes de Zola.

Christine Arnothy alias William Dickinson

Christine Arnothy est née à Budapest en 1934. Elle a fait ses études à Paris et est devenue l’un des écrivains français les plus traduits. J’ai quinze ans et je ne veux pas mourir (Grand Prix Vérité du Parisien en 1954) a été traduit en vingt-sept langues et est aujourd’hui considéré comme un livre-culte.

Marie Mordomo

Marie Mordomo écrivait déjà aux coins de ses cahiers d'écolière avant de découvrir Wattpad à quinze ans. Quatre ans plus tard, son premier roman Juste un pari atteint rapidement les quatre millions de vues.

Katie Daynes

Katie Daynes est auteur, éditeur et conteuse. Elle a étudié les langues étrangères à l’université de Cambridge, aux États-Unis. Elle a deux enfants et se réfère toujours à eux lorsqu’elle écrit un livre.

Jacqueline Woodson

Née dans l’Ohio, Jacqueline Woodson est Afro-Américaine et grandit à Brooklyn, où elle vit toujours. Elle est l’auteur de nombreuses nouvelles pour adultes, adolescents et enfants. Les personnages de ses fictions reflètent une variété de groupes ethniques et de classes sociales. Elle a reçu de nombreux prix pour son oeuvre.

Odile Weulersse

Née à Neuilly-sur-Seine en 1938, elle est à vingt ans diplômée de l’Institut des sciences politiques, puis agrégée de philosophie en 1969. Elle a longtemps enseigné l’art du scénario aux étudiants de la Sorbonne. Publier des romans historiques pour les enfants est pour elle une véritable passion.

Anne-Marie Cadot-Colin

Anne-Marie Cadot-Colin enseigne depuis plus de trente ans la langue et la littérature du Moyen Âge à l’université de Bordeaux. Ses recherches l’amènent à se spécialiser dans les romans d’inspiration celtique et tout particulièrement dans le cycle des romans du Graal.

Catherine Missonier

Née en 1941, Catherine Missonnier inventait des histoires depuis toujours, pour ses amies de pension d’abord, pour ses enfants plus tard. Mais elle ne s’est décidée à les écrire qu’en 1988. Leur succès fut tel qu’il l’a poussée à abandonner son métier d’économiste, ce dont ses innombrables lecteurs se félicitent.