Votre recherche « les travaux d'apollon »

Les livres pour “les travaux d'apollon”

Les auteurs pour “les travaux d'apollon”

Marie-Catherine d’Aulnoy

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Marie-Catherine d’Aulnoy

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Marie-Catherine d’Aulnoy

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Marie-Catherine d’Aulnoy

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Marie-Catherine d’Aulnoy

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Marie-Catherine Aulnoy (d’)

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, Comtesse d’Aulnoy, naît à Paris en 1650. Après avoir tramé un complot contre son mari, elle s’exile en Angleterre, où quinze années durant, elle "rendra service" à la cour de Versailles. De retour à Paris en 1685, elle tient un salon savant et politique. Elle s’affirme bientôt comme une "gazettière" et rédige des ouvrages documentaires, romance les amours de personnages historiques et publie en 1967 Contes nouveaux ou fées à la mode. Elle sera la première femme à se lancer dans ce genre.

Jean de La Fontaine

Jean de La Fontaine (1621-1695) est un poète français de grande renommée. Il est principalement connu pour ses Fables. On lui doit également des pièces de théâtre, des poèmes divers et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste. Les Fables de La Fontaine sont toujours considérées comme un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature française.

Viviane Koenig

Viviane Koenig est née à Paris en 1950. Elle obtient une maîtrise d’histoire en 1973. Elle enseigne à Paris de 1974 à 1976 et passe son Certificat d’Aptitude Pédagogique en 1976. 

Elle part pour un séjour de 4 ans en Egypte pour participer au travail des dessinateurs de l’Institut Français d’Archéologie Orientale du Caire et travaille aussi sur les chantiers de fouilles. 

Depuis 1981, elle enseigne à Paris au cours Victor Hugo.