Fiche des dieux : Zeus

Découvrez des extraits de l’interview de Zeus, souverain de l’Olympe régnant sur les dieux et les hommes, extrait du dictionnaire Complètement mytho d’Annie Collognat.


Question : Peux-tu me rappeler comment tu es devenu le roi des dieux ?
Zeus  : Lorsque je suis arrivé à l’âge que les mortels appellent adolescence, j’ai décidé d’attaquer mon père, Cronos, pour le chasser du trône. Grâce à la drogue vomitive que m’avait donnée ma cousine germaine Métis, je lui ai fait recracher tout ce qu’il avait avalé, d’abord la pierre, puis les cinq enfants qui m’avaient précédé. C’est avec mes deux frères, Hadès et Poséidon, que j’ai alors partagé le pouvoir, mais j’ai gardé pour moi la souveraineté suprême : je suis le maître absolu du ciel et de la terre, le roi de l’Olympe, « le père des dieux et des hommes ». Puis j’ai délivré les Cyclopes : en remerciement, ils m’ont offert les éclairs de la foudre pour en faire mon arme et mon emblème. Pour m’imposer définitivement, j’ai dû aussi vaincre les Titans que j’ai emprisonnés dans le Tartare, puis les Géants qui tentaient de s’emparer de l’Olympe, et enfin le monstrueux Typhon. Il me faut encore gouverner les Olympiens avec la plus grande fermeté : frères, sœurs, enfants, ils osent parfois comploter contre moi, mais je finis toujours par déjouer et punir toutes leurs machinations secrètes. À vrai dire, je n’ai jamais oublié la leçon que j’ai pu tirer des mésaventures de mon grand-père Ouranos et de mon père Cronos : pour éviter les coups d’État, mieux vaut surveiller sa famille de très près ! C’est pourquoi j’ai empêché Métis, ma première compagne, de me donner un fils : elle était enceinte, je l’ai avalée, et c’est une fille, la brillante Athéna, qui a surgi de mon propre crâne. Quant à Thétis, la fille du dieu marin Nérée, je la trouvais bien séduisante, mais je savais que le fils qu’elle mettrait au monde était destiné à dépasser son père, aussi ai-je préféré la marier à un simple mortel, Pélée, avec qui elle a conçu le grand héros Achille !

Question : Pourtant on dit que tu collectionnes les aventures galantes ainsi que les enfants.
Zeus  : Certes, car je ne sais résister ni à la beauté ni à l’amour, je le reconnais bien volontiers ! Demande à ma chère sœur et épouse légitime, Héra, elle en sait quelque chose… Je ne compte plus mes maîtresses, en effet, qu’elles soient déesses ou simples mortelles, ni les enfants qui peuvent avec fierté me revendiquer comme père. Pour séduire, j’ai toujours ma botte secrète, la métamorphose : sous les formes les plus variées, je peux ainsi approcher l’objet de mes désirs sans me faire reconnaître.

Pour en savoir plus les nombreuses conquêtes de Zeus, rendez-vous dans le dictionnaire Complètement mytho d’Annie Collognat.

Pour retrouver l’ensemble de nos fiches des dieux et des déesses de la mythologie, rendez-vous ici !

A lire également

Paru le

Fables

Cycle 3
Fiche
disponible

Vos avis

Il faut être inscrit et identifié pour pouvoir poster un commentaire.

Soyez le premier à commenter cette actualité